Nettoyer parfaitement les jantes de sa voiture

Les jantes sont l'un des premiers signes de personnalisation d'un véhicule, a tel point que le choix d'un modèle de jantes est quasiment tout aussi important que le modèle du véhicule qu'elles habillent.
C'est aussi l'équipement extérieur qui subit le plus d'agressions : qualité de la chaussée, coups (trottoirs, cailloux, nids de poule, ...), météo, chaleur et poussières de frein pour les plus remarquables.

Pour supprimer les traces de ces agressions et garder des jantes impeccables, il leur faut un traitement dédié. Voyons cela ensemble. 🙂


Les jantes avant nettoyage, à gauche, et après nettoyage, à droite.

Avant tout

Pour le nettoyage des jantes, nous allons utiliser une série de produits chimiques et être au contact d'une multitude de polluants et contaminants.
Il faut donc se protéger correctement, avec des lunettes, des gants avec manchette, un masque à filtres et des chaussures de sécurité.

Le rinçage

Pour commencer, il faut rincer les jantes pour les débarrasser de toutes les matières non adhérentes et les remettre à une température convenable, comme abordé dans l'article Nettoyage extérieur - le premier rinçage.

Par contre, je préfère vous le dire tout de suite, n'attendez pas un miracle avec le rinçage, même avec un nettoyeur haute-pression. 😊

Le premier nettoyage, sans contact

Une fois la jante dépoussiérée, nous pouvons la nettoyer, mais sans y toucher : il y a encore des saletés collées, suffisamment grosses pour abîmer la jante.

Ici, il faut donc simplement pulvériser du produit nettoyant jantes et le laisser agir.
Nettoyant jante en cours d'action (coulures)
Après quelques instants, il faut à nouveau rincer, pour retirer les saletés et le nettoyant, en ayant veillé à ce qu'il ne sèche pas, afin de ne pas ajouter de nouvelles tâches à nettoyer.
Résultat après rinçage du nettoyant jantes, sans action mécanique (sans contact)
Pour cette étape, à peu près n'importe quel nettoyant peut convenir mais un nettoyant jante est plus efficace pour la suppression des polluants couramment trouvés sur les jantes.

Le nettoyage

Après un nettoyage à la seule force du produit nettoyant, le travail est bien avancé.
Il s'agit, à présent, de refaire la même chose en "massant" le nettoyant avec un pinceau ou une brosse.

Ici, il s'agit bien de masser, pas de récurer. Aussi, pensez à vous équiper de pinceaux et brosses dédiés au nettoyage Automobile ou protégez vos outils avec du scotch d'électricien autour de toutes leurs parties métalliques. Ceci évitera de rayer davantage ce sur quoi vous commencez à passer du temps pour le rendre impeccable.

Il est également temps, à cette étape, de retirer les masses d'équilibrage si la roue sera à nouveau équilibrée ensuite, comme dans mon cas car je vais remplacer les pneus.

Une fois le nettoyant jante correctement agité (travaillé) avec le pinceau ou la brosse, il ne reste plus qu'à rincer à nouveau.
Nous avons, à présent, une jante quasiment propre.

Le dégoudronnage

La jante est quasiment propre mais elle est encore tâchée.
Nous allons maintenant retirer ces tâches.

Tout d'abord, maintenant que la jante est grandement nettoyée, on peut retirer les traces de colle et autres "morceaux" de goudron encore attachés à l'aide d'un rasoir à lame plastique.

Ceci fait, nous pouvons appliquer le produit dégoudronnant. Celui-ci va dissoudre les traces de goudron et de colles.
Comme je viens de le dire, ce produit est un dissolvant, destiné au nettoyage Automobile mais dissolvant quand même. Il s'agit donc de ne pas le laisser trop longtemps.
Lorsque son action commence à se voir, les tâches peuvent être retirées avec une serviette microfibre.
Le dégoudronnant en action, prêt à être essuyé pour supprimer les tâches.

Résultat après essuyage de la première passe de dégoudronnant
Dans mon cas, je ferai deux passes de dégoudronnant et une troisième sur les traces de colles, aidé du rasoir.

Nettoyage

Après suppression des tâches dans l'étape précédente, il faut inhiber le dégoudronnant pour qu'il ne s'en prenne pas à la peinture ou au vernis.
Il faut donc, à nouveau, nettoyer la jante à l'aide du nettoyant jantes... ou d'un produit également efficace pour l'étape suivante.

Décontamination ferreuse

La jante détachée et nettoyée semble, maintenant, impeccable. Pourtant, il reste encore des contaminants à sa surface : les particules ferreuses.
Ces particules ne se voient pas après le nettoyage, sauf exceptionnellement, mais peuvent grandement dégrader l'aspect de la jante avec le temps en faisant apparaître de petits points de rouille.

Pour éviter cela, il existe des produits dédiés à la suppression de ces particules.

Comme pour le nettoyage, il faut pulvériser ce produit sur la jante et le laisser agir.
En agissant sur les particules ferreuses, le décontaminant crée une émulsion virant au violet : les particules sont, ainsi, liquéfiées et décollées de la paroi.
En cas de forte concentration de particules ferreuses (larges zones violines), il peut être intéressant d'agiter le produit avec un pinceau, en le faisant légèrement mousser et, ainsi, rester un peu plus longtemps sur les zones à travailler pour une action plus approfondie.
Le décontaminant ferreux en action ; il y a des particules ferreuses pratiquement partout !
Particules ferreuses exceptionnellement visibles, accumulées pendant plus de 200 000 km.

Nettoyage

Une nouvelle fois, après la décontamination, il faut nettoyer la jante... sauf si le produit utilisé dans l'étape précédente a déjà cette capacité, ce qui est mon cas ici.

Je peux donc passer directement à l'étape suivante.

Séchage

La jante nettoyée, détachée et décontaminée, il faut maintenant la sécher.
Pour cela, il suffit de prendre une serviette microfibre propre et de la passer partout sur la jante. Ce séchage permettra d'éviter toute trace disgracieuse de coulure ou de calcaire qui pourrait apparaître si la jante sèche naturellement car, malgré tous les rinçages, il reste certainement un peu de produit ça et là et l'eau utilisée est probablement chargée de minéraux.

Cette étape de séchage permet également de vérifier que tout est bien propre. En effet, la serviette doit rester propre pendant le séchage. La capture de saleté par la serviette montrerait qu'un endroit n'a pas été correctement nettoyé.

Votre serviette est bien propre après avoir séché la jante ? C'est du beau boulot ! Par contre, sa propreté est toute superficielle. En fait, la serviette a capturé les restes de produits, les minéraux et la poussière ambiante.
En d'autres termes, même si elle semble propre, la serviette devra être lavée comme celles ayant servi au nettoyage.

Enfin, il existe des serviettes spécialement fabriquées pour le séchage. Celles-ci sont très douces et on une très grande capacité d'absorption. Cependant, en fonction du matériel que vous possédez et de la forme et de la taille de la jante, une serviette microfibre de nettoyage peut convenir également.

C'est terminé, maintenant ?

Oui, c'est terminé pour le nettoyage.

Il y a, toutefois, encore plusieurs étapes possibles pour un rendu époustouflant et une protection efficace.
Je n'aborderai pas ces étapes ici car je voulais simplement nettoyer ces jantes.

Sachez, quand même, que le produit que j'ai utilisé pour la décontamination ferreuse contient des agents de finition brillante et des agents de protection éphémères. De quoi être fier du travail accompli et faciliter le prochain nettoyage s'il ne tarde pas trop. 🙂

Résultat final du nettoyage de la jante, purifiée bien qu'abîmée.

Remonter les jantes sur la voiture

Les jantes nettoyées (ou non d'ailleurs) vont être remontées sur la voiture.
Avant cela, il y a quelques points d'attention ; on ne "colle" pas les jantes sur la voiture comme ça !

Tout d'abord, surtout quand les jantes ont été nettoyées, il faut graisser leur plan de pose, avec une graisse haute température.
Plan de pose (en bleu sur l'image) à graisser avant de remettre la jante sur le véhicule.
Ceci évitera les déconvenues lors du prochain démontage à cause de jantes collées (sans guillemet cette fois) à leur support grâce au travail de la chaleur (freinages et énergie produite en roulant), de l'oxydation (quand on roule sous la pluie ou tout simplement si l'environnement de la voiture est humide) et du sel (l'hiver ou en bord de mer).

Ensuite, on ne visse pas les écrous de jante les uns à la suite des autres, avec un dernier serrage en force et au pif (avec une précision allant du bras "quand je suis crevé" au pied en sautant sur la clé "quand je veux être sûr que ça ne bouge pas").
Une jante, comme beaucoup d'autres éléments, se fixe en plusieurs étapes :
  1. visser toutes les vis, sans serrer
  2. visser à nouveau toutes les vis jusqu'à ce que la jante touche son support (la vis commence à résister au serrage)
  3. serrer les vis, avec une clé dynamométrique, en étoile (à la différence d'un serrage en "cercle")
    1. Sans clé dynamométrique, serrer fermement avec une clé tenue à la main (pas avec un bras de levier d'un mètre non plus !) et allez tout de suite dans un garage pour qu'il corrige le serrage.
    2. Pour ce dernier serrage, il est recommandé de poser la voiture, et donc la roue, au sol, pour profiter du poids de la voiture pour que la roue ne tourne pas (mais je n'aime pas cette recommandation).

Jantes démontées ou sur la voiture ?

Dans cet article, les jantes sont démontées car elles n'étaient pas sur une voiture et que leur pneu va être remplacé.
Démonter les jantes de la voiture pour les nettoyer permet un bien meilleur résultat et un plus grand confort. Il est donc intéressant de le faire lorsque les jantes sont très encrassées.
Il faut également les démonter lorsque l'on souhaite leur apporter une finition ou une protection particulière.

Dans tous les autres cas, et dans la majorité des cas donc, le nettoyage peut se faire alors que les jantes sont fixées sur la voiture. Il y a, d'ailleurs, des brosses dédiées à cette situation de nettoyage.
Notez toutefois qu'il est bienvenu de faire tourner les roues, lors du nettoyage pour un meilleur résultat mais surtout une fois le nettoyage terminé, pour éviter que les plaquettes de frein ne collent au disque de frein. Je peux vous assurer qu'il peut être assez difficile de les décoller quand tout est sec, même avec la force de la voiture. 😉

Objet et autres formats de l'article

Achetez et retrouvez dans d'autres formats l'objet de cet article sur la boutique Zéayon-Automobile.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La bonne utilisation des feux de brouillard