Diagnostic : démarrage impossible Renault Clio 1,6 l 16 s (1999)

Dans cet article, un diagnostic très simple et sans outil particulier nous permettra d'identifier la cause d'un refus de démarrage du moteur de cette Clio.

De quoi un moteur a-t-il besoin ?

Pour démarrer et faire fonctionner un moteur thermique à essence, il faut :
  • une batterie en bon état
  • un démarreur fonctionnel
  • de l'air
  • du carburant
  • des étincelles pour faire exploser le mélange air-carburant
  • la synchronisation des étincelles avec la position des différents éléments internes au moteur
Éléments nécessaires au démarrage et au fonctionnement d'un moteur thermique essence
Éléments nécessaires au démarrage et au fonctionnement d'un moteur thermique essence
En plus de ces éléments "primaires", plusieurs autres équipements peuvent également empêcher ou interdire le démarrage du moteur.
Toutefois, nous commencerons à vérifier l'état des éléments primaires avant de réaliser des vérifications plus approfondies si nécessaire.

Vérifications simples

Les éléments primaires identifiés, la recherche de l'origine de la panne peut débuter avec des vérifications simples. Ces vérifications permettront de conserver des directions de recherche ou de mettre des éléments hors de cause dans un premier temps.

La batterie

Si la batterie entraîne le démarreur, de surcroît avec la signature auditive habituelle, elle peut être considérée en bon état.

Le démarreur

Si le démarreur entraîne le moteur, de surcroît avec la signature auditive habituelle, il peut également être considéré comme fonctionnel.

Le tableau de bord

Comme son nom l'indique, et même s'il n'est pas un élément nécessaire au démarrage du moteur, donne des informations à son lecteur. Certaines d'entre elles peuvent, d'ailleurs, être intéressantes dans le cas présent :
  • l'antidémarrage est-il bien désactivé par la clé ?
  • Y a-t-il du carburant dans le réservoir ?
Avant de mettre la clé de contact, le tableau de bord indique que l'anti-démarrage est actif et qu'il ne connaît pas le niveau de carburant dans le réservoir.
Avant de mettre la clé de contact, le tableau de bord indique que l'anti-démarrage est actif et qu'il ne connaît pas le niveau de carburant dans le réservoir.

Contact mis, le tableau de bord indique que l'anti-démarrage est désactivé et que le réservoir de carburant est à moitié plein.
Contact mis, le tableau de bord indique que l'anti-démarrage est désactivé et que le réservoir de carburant est à moitié plein.

Le carburant

Une fois installé au poste de conduite, une autre vérification simple peut être réalisée : le carburant est-t-il envoyé au moteur ?
Pour le savoir, il faut tendre l'oreille en mettant la clé en position II (fonctionnement nominal). En effet, sur la plupart des voitures encore en circulation, la pompe à carburant basse-pression est située dans le réservoir et est accessible depuis l'habitacle, sous la banquette arrière.
Lors de la mise en "marche" du véhicule, en tournant la clé en position II, cette pompe amorce le circuit de carburant pour que le moteur en aie dès qu'il en aura besoin.
En fonctionnant, la pompe émet alors un bruit. Entendre ce bruit donne peu d'information mais ne pas l'entendre laisse supposer que la pompe ne fonctionne pas.
Si cette pompe ne fonctionne pas, le moteur est quasiment privé de carburant et il ne peut pas démarrer. C'est le cas rencontré pour cette Clio.

Vérification des fusibles

Puisque la pompe à carburant semble ne pas fonctionner, il peut être intéressant de vérifier les fusibles.
Sur cette Clio de 1999, le boîtier, colorié en bleu sur l'image, contient ses fusibles et relais de puissance.
Sur cette Clio de 1999, le boîtier, colorié en bleu sur l'image, contient ses fusibles et relais de puissance.
Ne sachant pas quel fusible protège la pompe à carburant, la vérification de chacun d'eux permet de s'assurer qu'aucun n'empêche son fonctionnement.
Ne sachant pas quel fusible protège la pompe à carburant, la vérification de chacun d'eux permet de s'assurer qu'aucun n'empêche son fonctionnement.
Une fois les fusibles vérifiés et leur bon état confirmé, rien ne permet pourtant d'affirmer que la pompe à carburant est alimentée en électricité.
En effet, en plus des fusibles, plusieurs composants interviennent sur le circuit électrique de la pompe à carburant et chacun peut être défaillant :
  • le relais de commande associé à cette pompe
  • les câbles électriques
  • les platines d'accueil des fusibles et relais
  • le contacteur à inertie
  • le calculateur
Ne pouvant pas vérifier tous ces composants simplement et complètement, il faut donc vérifier l'alimentation électrique directement aux bornes de la pompe.

Pompe ou alimentation ?

Pour vérifier l'alimentation électrique de la pompe à carburant et, ainsi, isoler le problème au niveau de la pompe ou de son alimentation, un multimètre en position voltmètre 20 Volts en courant continu est nécessaire, ainsi qu'une paire de broches à aiguilles, pour pouvoir mesurer cette alimentation à l'arrière de la prise électrique de la pompe.
La mesure est effectuée à l'arrière de la prise grâce à des broches à aiguilles.
Branchement du multimètre sur la prise électrique de la pompe à carburant
Brancher le multimètre à l'arrière de la prise a au moins trois avantages.
Premièrement, ceci évite de déformer le connecteur et évite de créer des faux contacts entre la prise et la pompe du fait de la vérification.
Cela permet également de faire des mesures électriques même avec la prise branchée.
Enfin, c'est une mesure "mains libres" puisque les broches du multimètre tiennent seules.

Une fois le multimètre branché, il suffit de mettre le contact en position II pour demander le fonctionnement de la pompe, comme indiqué précédemment.

Dans le cas présent, la mesure indique une alimentation inférieure à 3 Volts. Ceci est douteux mais ne permet pas de connaître l'état de la pompe.
La pompe à carburant reçoit une alimentation de 3 Volts.
La pompe à carburant reçoit une alimentation de 3 Volts.

Vérification de l'alimentation

Pour contrôler un éventuel défaut d'alimentation, on peut contrôler la masse et le circuit d'alimentation. Il sera alors possible de situer le problème pour le résoudre.
Pour ce faire, au moins deux étapes sont nécessaires.

Validation de la masse

Pour vérifier que la masse câblée sur la prise de la pompe à carburant assure une bonne connexion électrique, il faut laisser le connecteur "masse" du multimètre branché sur le fil de masse de la prise, comme c'est le cas ici, puis brancher l'autre fil du multimètre directement sur la batterie.
Si le multimètre affiche alors la tension de la batterie, environ 12 Volts, la masse peut être considérée comme bonne.
Le multimètre, branché entre la borne positive de la batterie et la borne négative de la prise affiche 12 Volts : la masse est bonne.
Le multimètre, branché entre la borne positive de la batterie et la borne négative de la prise de la pompe à carburant affiche 12 Volts : la masse est bonne.

Validation du circuit positif de l'alimentation

Cette validation s'effectue comme pour valider la masse : la borne positive du multimètre est branchée sur la fiche "positive" de la prise de la pompe à carburant et la borne "masse" du multimètre est branchée sur la borne "négative" de la batterie.
Encore une fois, s'il affiche la tension de la batterie, le circuit est en bon état. Autrement, il faut le vérifier en amont de la prise, jusqu'à trouver où se situe la chute de tension.

Vérification de la pompe

Pour vérifier la masse de la prise, il a fallu "apporter" la borne positive de la batterie jusqu'au multimètre. La masse ayant été validée par le multimètre indiquant être alimenté en 12 Volts, on peut en profiter pour alimenter directement la pompe à carburant avec cette bonne alimentation.
Une fois branchée ainsi, la pompe doit alors se mettre en fonctionnement, même sans mettre le contact avec la clé et, ainsi, se faire entendre.

Dans le cas présent, la pompe n'a pas donné signe de vie. Elle est donc défectueuse.
Parfois, la pompe est défectueuse car en fin de vie et pas franchement "cassée". Pour le vérifier, on peut lui donner un coup "de pouce" en la cognant et écouter sa réaction.
Ici, la pompe se met mollement en marche. Elle doit bien être remplacée.

Validation du diagnostic

Ce diagnostic a conclu à la nécessité de remplacer la pompe à carburant située dans le réservoir.
Dans le prochain article, je vous montrerai son remplacement et la conclusion par le démarrage du moteur... ou non. 🙂

Objet et autres formats de l'article

Achetez et retrouvez dans d'autres formats l'objet de cet article sur la boutique Zéayon-Automobile.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Nettoyer parfaitement les jantes de sa voiture

La bonne utilisation des feux de brouillard