Le premier rinçage, pour y voir clair et ne rien abîmer

Le rinçage est, pour moi, la première étape du lavage d'une Automobile, et ceci pour au moins trois raisons.
Je vous explique pourquoi dans cet article.


Introduction

Mon Honda Civic ex-mûle en cours de rinçage

Contrairement à ce qui est généralement affiché en station de lavage haute-pression, je commence toujours le nettoyage extérieur d'une Automobile par un rinçage.
Outre l'humidification de la carrosserie en vue d'appliquer shampoing et autres produits, le rinçage, disons préliminaire, a plusieurs autres intérêts.
Premières étapes de lavage d'un véhicule proposées par une station de lavage haute-pression

La température

La première raison de commencer le nettoyage extérieur d'une Automobile par le rinçage est sa température et, plus précisément, la maîtrise de sa température.
Le rinçage permet de remettre le véhicule à une température de travail convenable, 10-25 °C.

Un véhicule trop chaud ferait sécher les produits utilisés trop vite.
Une température trop élevée complique donc le travail, qui doit être fait plus rapidement et par petites zones.
Si les produits sèchent avant de les avoir éliminés du véhicule, il faudra, alors, nettoyer ces produits séchés, ce qui ajoute du travail et peut s'avérer bien plus compliqué que ce qui devait être fait au départ, ceci sans compter le gaspillage d'eau et autres produits pour prendre ces nouvelles tâches en charge.

Un véhicule trop froid rendrait les produits utilisés moins efficaces : les produits peuvent être légèrement inhibés ou être trop denses, les empêchant d'atteindre toute la profondeur de la surface (vernis par exemple), et les saletés se décolleront plus difficilement.
À basse température, certains produit sont également plus difficiles à utiliser, comme les gommes de décontamination ou les cires par exemple.

Premier nettoyage

État général de la Civic avant rinçage, après trois semaines sous des arbres
En plus de la remise en température de l'Automobile, le rinçage réalise un premier nettoyage, en supprimant tout ce qui est peu incrusté, comme la poussière ambiante, la boue, les insectes et la sève venant d'arriver sur la voiture, une grande partie des crottes d'oiseau, la majeure partie du sel déposé sur les routes l'hiver et tout ce qui se décollera facilement, simplement à la force de l'eau sous pression.
Ceci favorise l'action des étapes et produits appliqués par la suite, en améliorant leur résultat, et fera peut-être même économiser un second tour de prélavage sur une Automobile très sale au départ.
Crottes, feuilles, poussières...
L'intérêt est encore bien plus prononcé si vous souhaitez laver votre véhicule à la main sans réaliser de prélavage. Dans ce cas, le rinçage permettra de limiter les particules, contaminants, poussières et même cailloux qui viendront se loger dans le matériel de lavage, comme les gants ou les serviettes par exemple.
En effet, le rôle d'un gant de lavage Automobile est de capturer et conserver les saletés rencontrées, pour les éloigner au maximum de la carrosserie, jusqu'à leur élimination lors d'un rinçage du gant.
Cela dit, si les saletés en question sont volumineuses et nombreuses, le gant de lavage sera plus vite saturé et ne pourra plus assurer son rôle protecteur vis-à-vis de la surface en cours de nettoyage.
... et de la sève, partout !

État de la protection

Débuter le nettoyage extérieur d'une Automobile par un rinçage, à l'eau claire, permet d'avoir un aperçu de l'état d'une éventuelle protection présente sur le véhicule.

En effet, une protection, telle qu'une cire, appliquée sur une carrosserie demande un travail de préparation minutieux et, donc, coûteux, au moins en temps.
De plus, une cire ayant pour rôle de protéger ou d'embellir la carrosserie, il est intéressant de la conserver dans le meilleur état autant que possible.

Ainsi, l'information obtenue lors du rinçage sur la présence éventuelle d'une protection et son état (effet déperlant plus ou moins efficace ou inexistant et facilité de décollement des saletés) permettra d'ajuster la suite du nettoyage du véhicule sur tous les aspects : choix des étapes, choix des produits, ajustement des concentrations, sélection d'outils, application de produit de réparation ou de renforcement de la protection ou encore isolation de certains éléments ne devant pas être exposés lors de certaines étapes sont les orientations qui peuvent être revues grâce au premier rinçage.

Conclusion

Bien que beaucoup d'acteurs proposent le prélavage en première étape de nettoyage de l'extérieur d'un véhicule, ceci pouvant certainement être également argumenté, je ne peux que conseiller de débuter par un simple rinçage.
Bien entendu, certains pourront relever le fait que différents produits recommandent une surface d'application sèche mais ces personnes remarqueront également qu'il est demandé de travailler sur une surface froide. De plus, rien n'empêche de sécher les lieux devant l'être avant de poursuivre le nettoyage.

Enfin, malgré mon insistance pour commencer une session de nettoyage extérieur par un rinçage, quelques étapes peuvent encore être réalisées avant le rinçage.
Toutefois, les étapes auxquelles je pense ne concernent pas directement le nettoyage mais permettent d'en profiter plus longtemps. Elles feront donc l'objet d'un autre article si vous le souhaitez.

Et vous, combien de temps accordez-vous à ce premier rinçage ? :)
Rien qu'un rinçage, ça change tout !

Objet et autres formats de l'article

Achetez et retrouvez dans d'autres formats l'objet de cet article sur la boutique Zéayon-Automobile.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Nettoyer parfaitement les jantes de sa voiture

La bonne utilisation des feux de brouillard